AFA Rhône-Alpes : Au “non” de Vinci

de Menad M’Barek(Algérie – 2005 / 52′ / VO)

Jeudi 20 Mai
19h30

en présence de Claude Vinci, chanteur et militant communiste qui a déserté pendant la Guerre d’Algérie pour apporter son soutien au FLN

au CCO-Jean-Pierre Lachaise

39 rue Georges Courteline – 69100 Villeurbanne / Tél. 04 78 93 41 44

Bus : 27, 37, 38 arrêt « Antonins » – Tram : Ligne 1 arrêt « Insa-Einstein »

[Entrée Libre]

En 1956, Claude Vinci chante dans des cabarets parisiens quand il est appelé sous les drapeaux et mobilisé pour la guerre d’ Algérie.
Après quelques jours, il découvre la réalité de la « pacification » en assistant à un massacre sur les hauteurs des Bibans en Kabylie orientale. Le soir même, il déserte. Résistant dès l’âge de 13 ans avec ses parents dans le Berry, il a la ferme conviction qu’ « on ne peut être que du côté des opprimés ».

Auteur-chanteur dans la vie civile et ami de Yves Montand et de Simone Signoret, il se réfugie chez eux à Auteuil avant de prendre part aux activités de la Fédération de France du FLN (Front de Libération National), comme «porteur de valise».
Il organise, en Février 1962, l’évasion de 13 militants de la FF FLN de la prison de Fresnes.

Réalisé à partir d’interviews et de documents d’archives, ce film est né de la rencontre de Menad M’Barek avec Claude Vinci lors d’un atelier-mémoire en Bretagne. «J’ai fait ce film en bonne partie pour Claude Vinci lui-même, comme preuve de reconnaissance et d’amitié à ce «grand frère». Ce film je l’ai réalisé avec des dettes; mais notre dette envers cet homme est plus importante», Menad M’Barek.

Menad M’Barek est né en Algérie où il vit. Acteur, réalisateur, enseignant, il est aussi responsable associatif. Il a réalisé, entre autre, “Les balles de la haine”(2001). « Au non de Vinci » a reçu le Prix d’encouragement au Festival Culturel National du Cinéma Amazigh en 2007.

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.