Discours de Zohra Perret : Inauguration "Le patrimoine en partage", Lyon, le 22 novembre 2010

Inauguration :
France Algérie Le Patrimoine en partage : Voir et Comprendre
Hôtel de Ville
Lyon le 22-11-2010

*********

Discours de Zohra Perret
Présidente de l’AFARA- Vice Présidente de l’AFA

*********

Monsieur Hubert JULIEN-LAFERRIE adjoint au Maire, délégué à la coopération décentralisée et solidarité internationale
Monsieur Mahieddine MASSAOUI Consul Général adjoint d’Algérie
Monsieur Raoul WEEXSTEEN Secrétaire Général de l’AFA
Mesdames, Messieurs, chers amis
L’Association France Algérie Rhône Alpes
AFARA

Existe dans le champ associatif lyonnais depuis plus de 10 ans

Son but est d’œuvrer au renforcement des liens de solidarité et de coopération (économiques, scientifiques et culturels) entre les deux sociétés civiles algérienne et française.
Ce que nous voulons, c’est favoriser le rapprochement entre Français et Algériens d’une rive à l’autre de la Méditerranée pour une plus grande compréhension réciproque.
Ce que nous soutenons par cet évènement culturel, c’est un territoire de l’entre deux des mixités sociale et culturelle qui témoignent de la diversité.
C’est aussi inlassablement s’interroger sur nos cultures métissées devenues expressions contemporaines de sociétés modernes aux prises avec la menace des replis communautaires et des idéologies closes.
C’est enfin, éviter le déni d’une histoire et d’une géographie qui continuent, au-delà des polémiques stériles, à s’enrichir de leur diversité, de leur métissage et de leur coopération.
.
L’évènement qui nous réunit aujourd’hui, autour de l’idée du « Patrimoine en Partage », a été pensé et organisé collectivement par notre comité de pilotage constitué par les membres actifs, très présents, de notre Association.

Nous avons travaillé deux années entières à l’élaboration et à la concrétisation de cet évènement dans un esprit solidaire.
Il a pour ambition de nouer et nourrir les liens entre la France et l’Algérie sur des thèmes qui substituent les libres discussions à toutes les polémiques mémorielles.

Nous avons choisi les verbes de Paul Eluard « Voir et Comprendre » comme lignes de force de notre démarche.

Voir :
A travers ces expositions, offrir au regard un répertoire de signes. La photo comme témoignage dans l’espace-temps algérien, de son quotidien et de son esthétique.
Comprendre :
Il s’agit de mettre en perspective historique ce que le regard a saisi à travers les expositions de peintures, de photos et de sculptures.
Il s’agit d’interpréter pour mieux comprendre, le patrimoine matériel et symbolique partagé par les Algériens et les Français. Les conférences qui ont eu lieu vendredi à la bibliothèque du 1er arrondissement sur le thème de France-Algérie « Le Patrimoine en Partage » ont été d’une incroyable richesse, témoignant de la force du verbe qui porte les histoires et les espoirs des peuples et qui en appelle au rendez vous avec le politique.

Les expositions et les conférences mettent aussi à l’honneur « l’Histoire en partage ». Nous voulons croire que le patrimoine architectural, artistique et symbolique nous ouvre les chemins de nos héritages communs.
Il est évident pour nous, dans le contexte qui nous réunit aujourd’hui, que la France et l’Algérie ont en commun cette caractéristique d’être « des Terres d’Héritage » parce qu’elles ont été et sont encore des terres de passage, de rencontre, de brassage, de métissage.

De ces « Héritages en partage » Nous vous proposons:
A la Bibliothèque du 1er arrondissement
L’exposition de Daniel PELLIGRA, anthropologue et réalisateur. Il nous invite à revisiter à travers textes et photos des lieux, que l’on appelle communément aujourd’hui en France et en Algérie le « patrimoine colonial », un patrimoine qui fait trace de cette histoire en commun.
A la Maisons des Arts Plastiques Rhône Alpes (MAPRA) :
Deux plasticiens peintres et photographes nous montrent une Algérie humaine :
Rachid NACIB, par le détournement de l’image de personnages qui ont marqué la culture, la poésie et l’histoire nous ouvre sur l’Algérie hier et celle d’aujourd’hui.
Patrick MASSAÏA met à l’honneur des femmes, femmes potières, qui, à leur insu, sont tout autant et en même temps artistes et ouvrières.

Au Jardin de la Basoche Rachid KHIMOUNE :
Un immense artiste, de dimension internationale, accepte de venir à Lyon aider, soutenir et partager notre idée.
« Rachid, merci à vous pour votre engagement car, plus qu’une idée, vous avez partagé notre volonté de nouer par l’art, d’ouvrir par la culture et le patrimoine, l’horizon de tous les possibles entre les deux rives : ouvrir, pas demain ou après demain, mais maintenant.
L’exposition des œuvres de Rachid KHIMOUNE s’intitule « Les Enfants du Monde » : la symbolique des œuvres parle d’elle-même. Que l’on soit d’ici ou de là-bas nous sommes tous des enfants inscrits dans l’universalité d’une chaine humaine et fraternelle qui met la solidarité au cœur de toutes relations.
Au nom de notre Association, merci infiniment pour la bienveillance de votre écoute. Nous voudrions souligner la générosité avec laquelle vous avez aplani les difficultés inhérentes à une exposition majeure comme celle que vous nous proposez. Sans exigence de votre part, vous avez permis qu’elle soit ; c’est pour nous un encouragement pour l’avenir ».

Au jardin de la Basoche, des enfants du monde font une chaine humaine : allez y, prenez- leur la main, vous serez enchantés.

Monsieur Hubert JULIEN-LAFERRIERE adjoint au Maire, délégué à la coopération décentralisée et solidarité internationale, vous êtes, pour la Ville de Lyon et le Grand Lyon, notre partenaire dans cette aventure.
La route pour nous a été longue mais je dois dire que la rencontre avec vous a été décisive pour notre projet. Je voudrais témoigner et souligner avec quel intérêt vous vous êtes engagé non seulement à soutenir mais à porter avec nous en tant que partenaire à part entière pour la concrétisation de notre projet.
Vous aviez, quelque temps auparavant, vous-même, œuvré pour la mise en place d’une coopération entre Lyon et Sétif.
Et bien, Sétif n’est pas loin, Sétif est ici à travers tous les Sétifiens présents dans ce salon. Dans la réception d’aujourd’hui s’incarne votre volonté politique à faire de Lyon et Sétif deux villes qui tissent une histoire en commun. Soyez-en remercié.

Merci à Monsieur Mahieddine MESSAOUI, Consul Général adjoint d’Algérie, de soutenir par votre présence cet évènement. Merci d’avoir été sensible à notre sollicitation et de nous avoir vivement encouragés.

Monsieur Hubert JULIEN LAFERRIERE, nous ne sommes pas seuls, d’autres nous ont rejoints :
Merci à Mme le maire du 5eme Arrondissement Alexandrine PESSON et à Mme Gilda HOBERT adjointe à la culture, au patrimoine, au social et à la solidarité, d’accueillir au Jardin de la basoche « Les Enfants du Monde »
Merci à André PELLETIER chargé de mission au patrimoine à la Ville de Lyon pour son aide très précieuse.

Remerciements très chaleureux aux partenaires qui ont contribué à la concrétisation de l’événement et à son succès.
- La bibliothèque du premier arrondissement en la personne de sa directrice Mme Fatiha TOUMI qui accueille l’exposition du patrimoine colonial de Daniel PELLIGRA
- La MAPRA (maison des arts plastique Rhône Alpes), en la personne de son président Alain LOVATO, qui expose les deux plasticiens Rachid NACIB et Patrick MASSAÏA

- LIMAG et l’école doctorale (passages XX – XXI), l’université Lyon2 en la personne de Charles BONN pour la fidélité de sa participation et de son soutien aux évènements organisés par l’AFARA depuis des années.

Merci à nos mécènes
- Damien BRAC de la PERRIERE qui a accepté de nous aider de façon très amicale
- Fafia DJARDEM Psychiatre Psychanalyste qui a voulu marquer son engagement, et cela au delà du temps qu’elle a consacré à l’organisation de cet évènement.
- Laurent VOLAY Architecte du patrimoine de l’agence ARCHIPAT : son aventure avec l’Algérie a commencé il y a une dizaine d’années avec le projet casbah : son intérêt pour nos projets, à ce jour, n’a pas faibli.
- Christian Johan BEGOT directeur de l’espace mode CJB – Merci de votre précieux soutien et de Votre indéfectible amitié, merci d’être toujours là si besoin est.

Des Entreprises se sont engagées avec nous
- Nicolas CORNU, pour la grande qualité artistique de son travail : il a conçu gracieusement l’affiche et le Catalogue. Retenez bien le nom que porte son agence « Un Papillon Sur la Banquise ».
-Merci a ceux qui l’ont accompagné dans la fabrication du catalogue : je pense à la société ADFAB et à l’imprimerie BRALLY
-Merci à l’entreprise FONTANEL en la personne de son directeur Me. ZECCHI
- A Me CALLEGARO directeur de la société « Réaction et air soft »
-A Me GALDEANO directeur de la société « Action santé »
Ces entreprises ont bien voulu nous rejoindre pour soutenir et partager cette aventure.

Enfin je ne veux pas terminer mes propos sans remercier
- Hafid El MAGHNOUJI, chef de projets à la direction des relations internationales du Grand Lyon : merci pour votre gentillesse, votre patience, votre disponibilité et votre professionnalisme qui a été une aide précieuse.
- Merci à nos deux commissaires qui se sont beaucoup « démenés » pour la concrétisation de cet évènement : Françoise SOUCHAUD galeriste et MEDIENE Benamar philosophe et critique d’art
- Merci également aux membres de notre Association AFARA qui travaillent depuis deux ans patiemment fidèlement et efficacement pour la réalisation et la concrétisation de cet évènement ; je ne les nommerai pas, vous saurez les reconnaître

- Merci enfin de votre présence à tous car c’est votre présence qui assure le succès et le rayonnement de cet événement.

La Présidente de AFARA

Zohra PERRET

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.